Archive for the ‘IMPERIALISME’ Category

L’Organsiation Terroriste de l’Atlantique Nord(OTAN) et ses mercenaires crient victoire en Libye, quelle blague!

octobre 27, 2011

L’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord (OTAN) et ses mercenaires crient victoire en Libye, quelle blague !

Depuis une semaine, le 20 octobre, jour de l’assassinat de Mouammar Kadaffi, leader de la révolution libyenne et héros de la résistance contre les envahisseurs impérialistes et leurs créatures CNTiens, le désormais célèbre trio criminel de guerre, Sarkozy, Cameron et Obama, l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord(OTAN) et leurs medias serviles jubilent et pavoisent après leur prétendue victoire en Libye. La victoire sur qui ? En assassinant Muammar Kadaffi, son fils Muatassem an de son le ministre de la défense Abu Baker Younès ? Certes, ces trois personnages sont des symboles de la lutte contre l’invasion impérialiste, mais ceux qui ont juré de chasser les agresseurs occidentaux et leurs hommes de main n’ont pas encore dit leur dernier mot. D’ailleurs, nous avons envie de demander à ces psychopathes OTANIENS meurtriers d’enfants, de femmes et de populations civiles, que faites-vous donc du peuple libyen qui a refusé pendant plus de huit mois, de courber l’échine devant votre machine destructrice? Que faites-vous donc de la résistance héroïque, de ces hommes et de ces femmes volontaires qui ont combattu et qui continuent à combattre sur tous les fronts, de ces grandes tribus libyennes qui sont restées fidèles au leader et qui ont juré de le venger tôt ou tard, des Touareges et de tous ceux, dans le monde arabo musulman et en Afrique subsaharienne, qui se reconnaissent dans le combat et dans les idées de la révolution du 1 septembre 1969 ? Dimanche dernier, les mercenaires CNTiens fêtent la soi-disant libération de la Libye, pourquoi, ces mêmes mercenaires CNTiens supplient-ils leurs maîtres otaniens de ne pas les abandonner à leur sort et ce jusqu’à nouvel ordre ?

Franchement, cette mise en scène digne des grandes productions hollywoodiennes sur la prétendue victoire de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord et de ses agents autochtones ne trompe évidemment que les aveugles, les sourd-muets et tous ceux qui ont déjà été bernés par la propagande menée tous azimuts par les planistes et les stratèges de la guerre psychologique dépendant de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord(OTAN). À examiner les choses attentivement, c’est plutôt une tout autre réalité qui parle sur le terrain, et cette réalité est de correspondre aux feuilletons de science fiction de CNN, la BBC, Al Jazeera. Ceux qui suivent les informations sur la Libye en dehors des media serviles qui sont à la botte des Etats membres de l’Organsiation Terrosriste de l’Atlantique Nord, constatent et voient autre chose sur le terrain, qu’il y a quotidiennement des combats partout et la résistance libyenne est plus que jamais active et déterminée à chasser les envahisseurs impérialistes et leurs agents autochtones CNTiens. L’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord, ses agents spéciaux, français, anglais, qatariotes et leurs mercenaires CNTiens contrôlent à peine 10% du territoire et le 90%, c’est-à-dire tout le sud libyen est sous la bannière verte. Les combats continuent donc et tous les jours des mercenaires CNTiens et des agents spéciaux étrangers, français, anglais et qatariotes se font tuer par les résistants libyens. Curieusement, de tous ces morts, les medias otaniens n’en parlent jamais. La réalité sur le terrain que les criminels et les sanguinaires de l’Organsiation Terroriste de l’Atlantique Nord cherchent à occulter par des célébrations et des fanfaronnades, c’est celle de la défaite et de la débandade et non pas de la vicitoire tant annoncée, car cette association criminelle en bande organisée(Sarkozy, Cameron, Obama) a beau se réjouir de la mort d’un homme, mais elle ne tuera jamais ni les idées du leader libyen ni à fortiori la volonté de son peuple déterminé à lutter, coûte que coûte, contre les envahisseurs impérialistes et leurs marionnettes CNTiens. Cette campagne médiatique menée tambour battant par les medias de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord sur leur prétendue victoire après l’assassinat de Mouammar Kadhafi vise dans un premier lieu à saper le moral de la résistance libyenne qui s’organise et qui est en train d’asséner ses coups aux traîtres CNTiens et dans un second lieu, à manipuler mentalement et psychiquement les masses et les opinions publiques en Occident, dans les pays arabes et africains et au-delà l’opinion mondiale.

Quand le trio de la bande criminelle en bande organisée(Sarkozy, Cameron, Obama) et les responsables de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord(OTAN) prononcent le mot victoire, ce mot sorti de leur bouche veut dire une seule, semer la mort et la destruction, tuer des dizaines de milliers de civils, détruire et raser des pays et des villes. C’est dans ce sens qu’il faut traduire le mot quand il est prononcé par les impérialistes occidentaux. Car, ces psychopathes otaniens, ils n’ont rien compris au jeu et ils essaient de brouiller les pistes pour mieux cacher plutôt leur défaite et eur désarroi sur le terrain. Car, il faut bien comprendre, bombarder à une altitude de 5000 ou de 10 000 pieds, semer la mort la désolation parmi les populations civiles, se faire accepter par les peuples envahis en est une autre, surtout s’agissant des peuples ayant vécue une longue histoire anticoloniale. Ceux qui crient aujourd’hui victoire en Libye, ce sont des amnésiques et ils ont la mémoire courte comme si nous n’avions pas vu déjà leur prétendue victoire en Afghanistan et en Irak. Depuis les deux guerres menées par les Etats-Unis et par l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord, nous commençons maintenant à savoir ce que veut dire le mot victoire dans la bouche des envahisseurs impérialistes. Après l’invasion de l’Afghanistan en octobre 2001, les medias serviles de l’époque contrôlées par les pays impérialistes nous ont annoncé une ère nouvelle avec LEUR victoire sur leurs ennemis, qu’étaient leurs anciennes marionnettes, les Talibans. Dix ans plus tard, l’Organisation Terroristes de l’Atlantique Nord est toujours embourbée dans une guerre sans fin contre ceux que l’on croyait vaincus dix ans plus tôt. Souvenons-nous encore, le 1er mai 2003, un autre criminel de guerre dans la lignée des criminels de guerre du XXIème siècle, George W. Bush lançant le 1er mai 2003 sa fameuse « Mission accomplie » et aujourd’hui, huit ans après, la résistance irakienne ne faiblit pas et elle frappe là où elle veut et quand elle veut. Sans être un grand devin ou un grand marabout, la Libye va être un nouvel enfer pour les forces de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord et pour ses mercenaires CNTiens , car dans une guérilla urbaine qui va être la nouvelle arme de combat de la résistance libyenne, la haute technologie militaire et le renseignement n’auront aucune utilité. Mao Tsé Toung, les Vietnamiens et les Coréens du Nord ont vite compris l’intérêt de cette guerre asymétrique dans la lutte conre la machin de guerre impérialiste.

Cette prétendue victoire de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord en Libye, c’est de la poudre aux yeux, c’est de la science fiction, c’est du cinéma façon Hollywood et AlJazeera. Pourquoi plus précisément l’idée de victoire de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord est une idée simpliste et une fumisterie? Nous l’avons tous compris, la propagande orchestrée par les stratèges de la guerre psychologique et des medias serviles et aux ordres de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord cherchent à focaliser les regards sur un seul homme, en l’occurrence Mouammar Kadaffi comme si le peuple libyen se réduisait à un seul homme, fût-il Muammar Kadaffi. Certes, Muammar Kadhafi est entré aujourd’hui dans l’histoire comme l’homme et le guide qui a refusé de se mettre à genoux face aux envahisseurs impérialistes de son pays et il est mort sur le champ de bataille dans sa ville natale Sirte, en devenant le Che Guevarra arabo africain et l’un des symboles de la résistance face à l’hégémonie impérialiste à travers le monde. Mais n’oublions pas, celui qui a résisté durant huit mois à l’agression impérialiste et qui a tenu tête à l’armada et à la machine de guerre la plu meurtrière de l’histoire, c’est d’abord et avant le peuple libyen lui-même. Les criminels de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord et leurs mercenaires du CNTiens ont certes réussi à tuer Mouammar Kadhafi mais elle ne pourront jamais venir à bout de tout un peuple ni à briser la flamme de sa résistance dans sa lutte contre les envahisseurs impérialistes et leurs mercenaires CNTiens.

Si l’on examine les choses posément, on découvre que le tintamarre médiatique autour de l’assassinat de Mouammar Kadhafi n’est autre chose qu’un simple écran de fumée pour cacher la débandade et la capitulation de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord et de ses mercenaires du CNT. En réalité, après huit mois de bombardements incessants appelant une féroce résistance de la part du peuple libyen, l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord n’en peut plus et elle était bout de ses forces et elle cherchait désespérément le moindre prétexte et une porte de sortie pour prendre la fuite. Comme en Irak, L4organsiaition Terroriste de l’Atlantique Nord achète des gros bras à Blackwater pour venir en aide à ses mercenaires CNTiens pour tuer des libyens en sachant que chaque mercenaires de Blackwater coûte 800 dollars pa jour hors assurance. Non seulement la longue et patiente résistance du peuple libyenne a sapé le moral des envahisseurs et leurs marionnettes locales, et cela explique pourquoi les bombardements de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord deviennent au cours de ce conflit de plus en plus meurtriers et dévastateurs, elle a aussi saigné à blanc, en prolongeant la durée des opérations militaires, les États membres de cette organisation criminelle qui pensaient venir à bout du régime libyen au bout de deux semaines seulement. En effet, les trois criminels de guerre, Sarkozy, Cameron et Obama tablaient au départ sur un blitzkrieg contre le Jamahiriya, sur une guerre de 6 heures au lieu de six mois mais ils n’avaient prévu ni la résistance du peuple libyen ni son degré d’attachement à son guide et à son régime. Lors de l guerre d’Irak, le criminel de guerre Rumsfeld pensait lui aussi que la guerre allait durer pas plus de six jours.

Après l’assassinat de Mouammar Kadhafi, l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord pensait crier victoire comme s’elle n’avait pas détruit 90% d’un pays jadis riche et prospère en cherchant à vendre par l‘intermédiaire de ses médias serviles, comme elle l’avait fait dix ans en arrière pour l’Afghanistan et huit ans pour l’Irak, l’idée que la guerre en Libye est à présent terminée et qu’une nouvelle page vient d’être tournée dans ce pays. Encore une fois, l’idée que la fin de la guerre en Libye s’apparente davantage à une mise ne scène médiatique et à une super production hollywoodienne qu’à une réalité vécue et ressentie sur le terrain. Cette guerre impérialiste contre le Jamahiriya a non seulement engendré un esprit de résistance et ravivé les souvenirs de la lutte anticoloniale au début du XXème sicle contre, elle a aussi fait voler en éclats la société libyenne. On voit mal comment les marionnettes à la solde des membres agresseurs de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord peuvent dominer une situation aussi complexe et aussi explosive en effaçant avec une baguette magique les stigmates d’une guerre qui a fait environ 90 000 victimes en majorité des femmes et des enfants, qui a exacerbé les rivalités tribales et qui a engendré par voie de conséquence un mouvement de résistance qui crie vengeance pour l’assassinat de son guide et de son chef et dont les actions vont sûrement s’intensifier dans les jours et les semaines à venir et vont prendre pour cibles les symboles du nouveau « pouvoir » CNTiens.

Curieuse victoire annoncée par le trio criminel(Sarkozy, Cameron, Obama) et l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord, puisque les dernières nouvelles font état de l’arrivée massif des mercenaires de Blackwater et débarquement des troupes qatariotes au sol. Cela veut dire concrètement que la victoire annoncée par l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord et par ses mercenaires autochtones relève plus de la propagande et de la guerre psychologique qu’autre chose et il y a fort à parier que la vraie guerre de Libye ne fait que commencer et qu’elle promet d’être le nouveau bourbier, après l’Afghanistan et l’Irak, pour les envahisseurs impérialistes occidentaux.

FAOUZI ELMIR

Mots-clés Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord (OTAN), Mouammar Kadhafi, Libye, CNT, guerre, impérialisme, résistance

La Libye et la guerre psychologique de l’impérialsime occidental

août 25, 2011

La Libye et la guerre psychologique internationale de l’impérialisme occidental

jeudi, 25 août 2011

Ça y est, Tripoli est tombé entre les mains des rebelles libyens et c’est la fin du règne du colonel Mouammar Kadaffi qui règne sur ce pays de six millions d’habitants et dont les richesses pétrolières sont aujourd’hui l’objet de la guerre coloniale menée par l’impérialisme occidental via son bras armé, l’OTAN et par marionnettes autochtones interposées représentées par le CNT, Conseil National transitoire. Si le naïf Kadhafi n’avait pas abandonné son programme nucléaire et avait renoncé à la fabrication à terme de la bombe atomique, comme arme de dissuasion des pays du Tiers Monde convoités pour ses richesses pétrolières, les impérialistes et leurs affidés autochtones n’auraient jamais osé mettre le pied sur le sol de la Jamahiriya. Il y a fort à parier que si l’Iran n’avait pas résisté sur son programme nucléaire, ce pays aurait été envahi depuis bien longtemps par les impérialistes aidés comme toujours par une élite autochtone arriviste, opportuniste, affairiste et corrompus.

La guerre coloniale menée aujourd’hui contre la Libye par les impérialistes occidentaux était en réalité une guerre programmée bien avant le 17 févier 2011et des opérations militaires de débarquement sur le territoire libyen étaient prévues depuis quelques années. Mais cette guerre coloniale contre la Libye n’aurait pas été possible sans une guerre psychologique déclenchée préalablement par des planificateurs militaires chargés de fabriquer de toutes pièces des alibis et pour inventer des histoires que les serviteurs du grand capital dans les pays impérialistes s’en servent pour légitimer leur entreprise guerrière dans ce pays nord africain. Aucune guerre ne peut être menée sans une guerre psychologique orchestrée préalablement par les États agresseurs qui visent à la reddition de l’ennemi sans tirer une seule cartouche. Mais les techniques et les procédés des guerres psychologiques précédant les guerres sur les champs de bataille se sont transformés et perfectionnés au fur et à mesure de l’évolution et du développement de la technologie des moyens de communication à distance notamment la maîtrise des procédés de transmission du son et de l’image à distance. Malgré le perfectionnement des moyens techniques mis en œuvre dans le cadre de la guerre psychologique, le but de cette dernière reste inchangé: la victoire sur l’ennemi soit par simple capitulation soit son anéantissement physique pur et simple.

Pour atteindre cet objectif, les stratèges de la guerre psychologique recourent à des techniques et des procédés appropriés comme la fabrication de l’image d’un ennemi réel ou fictif que l’on veut abattre en la caricaturant et en la déformant au maximum telle sorte qu’elle puisse apparaître aux yeux de l’individu lambda et de l’opinion publique pour en faire un monstre. Parmi les techniques utilisées, il y a la volonté d’encourager et de mobiliser son propre camp, l’art de paraître comme victorieuse, d’encourager son propre camp et de décourager et de démobiliser moralement le camp adverse; l’art de tromper pour pousser l’adversaire à prendre des décisions erronées et parfois fatales; l’art de voir et de cacher; l’art de leurrer et de l’art de croire et de faire croire. Une guerre psychologique aurait atteint son objectif si l’image de l’ennemi est déjà ancrée dans l’image du peuple et si tout le monde croit que c’est ennemi là qu’il faut abattre.

Souvenons-nous le colonel Libyen était l’ami de l’Occident qui lui a déroulé le tapis rouge avant que la guerre psychologique de l’impérialisme occidental et sa propagande politique n’en fassent un dictateur et un tyran. Avant lui, Saddam Hussein était l’ami de l’Occident qui s’en était servi pour abattre la jeune « révolution » iranienne avant que la guerre psychologique et la propagande politique de l’Occident impérialiste ne le transforme en un monstre, en dictateur, en tyran détenteur des armes de destruction massive, les fameuses ADM. Souvenons-nous comment la guerre psychologique ayant préparé la guerre sur la Serbie a fabriqué l’image d’un Milosevic, méchant, sanguinaire et cruel massacrant les gentils bosniaques et kosovars présentés comme des gentils agneaux. Souvenons-nous aussi la guerre psychologique orchestrée par l’Occident capitaliste et impérialiste a fabriqué l’image d’un Staline, tyran, sanguinaire et dictateur.

Pour mener à bien sa guerre coloniale et pour piller le pétrole de ce pays en toute impunité, la guerre psychologique menée la coalition impérialiste atlantiste recourt aux mêmes techniques et procédés que durant les deux guerres du Golf, la guerre contre l’ex-Yougoslavie et la guerre en Afghanistan. Cette guerre psychologique orchestrée par les impérialistes vise à fabriquer d’une part, l’image du ou des bienfaiteurs (s), il faut traduire, les rapaces et les vautours occidentaux présentés comme les sauveurs providentiels des populations libyennes martyrisées et d’autre part, celle d’un colonel libyen sanguinaire et un dictateur impitoyable alors que les « rebelles de l’OTAN » sont dépeints des gens sympathiques, des grands démocrates, des individus et des groupes victimes de persécution comme furent jadis les « gentils » bosniaques et les « gentils » kosovars, soi-disant victimes du « sanguinaire » Milosevic. Les techniques que l’on peut facilement remarquer dans la guerre psychologique de l’Occident impérialiste, il y l’art de paraître et de faire-croire que l’arrivée des « rebelles de l’OTAN » à Tripoli marque la fin du règne du colonel Kadhafi alors que les combats font rage non seulement à Tripoli mais un peu partout sur le territoire libyen et que contrairement aux sirènes de la propagande politique dans les pays agresseurs, les loyalistes ont repris l’offensive dans la capitale libyenne dans d’autres régions comme Al Zawara et Abu Jawad. La preuve que la prise par les « rebelles de l’OTAN) de Bab Al-zizia à Tripoli est plutôt de la poudre aux yeux, les combats continuent dans le secteur et les loyalistes ont repris l’offensive en bombardant l’ancienne résidence du colonel Kadaffi. Une vraie victoire se décide non pas sur les écrans de télévision mais sur le terrain et à l’heure actuelle, bien qu’ayant perdu le centre ville de Tripoli, ce sont les loyalistes qui passent à l’attaque et les « rebelles de l’OTAN » sont réellement piégés dans le centre de la ville entre les tirs des snipers postés sur les immeubles et les obus lancés par l’artillerie du quartier contigu de Bab Al Azizia. Une dernière preuve du décharnement du camp impérialiste et de ses marionnettes autochtones, est la hausse soudaine du prix du pétrole Brent à plus de 109 dollars, ce qui signifie que la guerre contre le colonel Kadhafi n’a pas terminé et que les rapaces et les vautours qui tournoient autour des champs pétrolifères libyens ne sont pas encore a bout de leur peine. Bien au contraire, la guerre de libération nationale menée par les troupes loyalistes du colonel Kadhafi ne fait que commencer et dans les prochains jours les impérialistes atlantistes vont découvrir que leurs marionnettes autochtones sont un groupement hétéroclite made NATO dépourvu de toute assise sociologique et de toute légitimité politique leur permettant d’unifier et de gouverner un pays, que le CNT s’apparente davantage à une bande d’opportunistes, d’affairistes et de mercenaires comme leurs comparses afghans et irakiens, les Karzai et les AL- Maliki attirés par l’appât du gain et par ramasser les quelques miettes que leurs maîtres atlantistes auront laissées sur leur table de festin et que finalement c’est le dictateur qui représente réellement les sentiments profonds de son peuple et qui jouit encore d’une popularité sans égale surtout depuis la guerre coloniale menée contre son pays.

FAOUZI ELMIR

Mots-clés : guerre psychologique, guerre coloniale, Libye, OTAN.

Cinglant échec du plan de campagne atlantiste à Tripoli

août 23, 2011

Crise libyenne
Cinglant échec du plan de campagne atlantiste à Tripoli

Mardi, 23 août 2011

La journée d’euphorie et le triomphalisme fêté à grand pompe dans les pays impérialistes et leurs marionnettes autochtones engagées dans une guerre sanglante et ravageuse contre le peuple libyen, succède soudainement une journée d’hébètement et de consternation après l’apparition soudaine devant les caméras de télévision du fils du colonel Kadhafi Saif El-Islam dans des rues de Tripoli en compagnie de trois journalistes résidant à l’hôtel Rixos. Souvenons-nous que durant toute la journée du 22 août, les commentaires et les spéculations allaient bon train sur les rasions de l’effondrement rapide comme un château de cartes du régime libyen et sur les préparatifs de transition dans ce pays notamment sur la part du gâteau qu’aurait à partager chacun des charognards et des vautours occidentaux qui tournent autour des champs pétrolifères. D’ailleurs, le premier signe de ce changement d’humeur suite à l’apparition de Saif El-Islam et ses déclarations sur le contrôle des forces loyalistes de la majeure partie de la capitale libyenne se traduit par une flambée de prix du prix du pétrole brut atteignant les 109 dollars le baril. À cela s’ajoute la convocation à Londres d’une réunion d’urgence du conseil national de sécurité à la suite de laquelle Nick Clegg, porte-parole du gouvernement fait une déclaration affirmant avoir été leurré par les déclarations triomphalistes de sa marionnette autochtone, le CNT mais qu’il espère toujours voir le colonel Kadaffi déloger du pouvoir.

Quand les deux va-t-en guerre, Cameron et Sarkozy ont pris l’initiative de déclencher un conflit armé contre la Libye sous prétexte de protéger les populations civiles contre les soi-disant exactions commises par les troupes du colonel Kaddafi, ils ne se doutaient pas un seul instant que leur entreprise guerrière allait tourner au vinaigre et se trouver dans une impasse totale. En effet, aujourd’hui, après bientôt six mois de bombardements continus contre la Libye, ses populations et son infrastructure, le régime du colonel Kadhafi est toujours là et les prétendues avancées militaires des « révolutionnaires « relèvent plus de la science-fiction tissée de toutes pièces par la chaîne qatarioite Al-Jazeera et les médias occidentaux que de la réalité sur le terrain.

Face à ce fiasco de la guerre en Libye et vu les coûts exorbitants entraînés par ce conflit armé, les pays de la coalition ont voulu frapper un « grand coup » en mettent en oeuvre un plan de campagne minutieusement préparée dont la conception et l’exécution ont été confiées aux services secrets britanniques, français, américains allemands dans le but de faire bouger les choses et avec un peu de chance de faire vaciller le régime à Tripoli. Ce plan de campagne se divise en deux parties: partie proprement militaire avec des bombardements air, terre, mer, combinés avec une partie propagande psychologique visant à déstabiliser les populations de la capitale et les retourner contre le régime du colonel Kadaffi. C’est ce plan qui a été mis en place à partir de samedi soir quand les forces de l’OTAN ont mené simultanément des opérations d’embarquement et de bombardement, suivies d’une intense propagande visant à soulever les habitants de la capitale contre le régime et le gouvernement. Parmi les procédés utilisés dans le cadre du plan de campagne de l’Otan et de ses marionnettes autochtones, des messages envoyés sur les téléphone portables appelant les populations à se soulever contre le « tyran ». C’e ce même procédé qui a été utilisé avant la guerre d’Irak quand l’armée américaine envoyait des messages aux hauts responsables du régime basiste les incitant à ne pas se battre.

C’est ce plan de campagne a été mis en échec par le régime libyen qui s’est déjà préparé depuis longtemps à ce genre de guerre psychologique et qui a déjà préparé les habitants de la capitale à se défendre contre les « croisés » atlantistes et ses marionnettes autochtones, les rebelles du CNT. Contrairement aux supputations fallacieuses des commentateurs et des déclarations publiques dans les pays impérialistes et chez leurs marionnettes autochtones du CNT, le régime du colonel Kadaffi n’est pas au bout de souffle, bien au contraire, il se renforce jour après jour surtout après les bombardements de l’OTAN qui ont fait jusqu’ici selon des estimations officielles plus de cinq mille morts sans compter les dégâts matériels et la destruction de l’infrastructure du pays. Ce qui est au bout de souffle aujourd’hui, ce n’est pas le régime du colonel Kadaffi mais les agresseurs impérialistes et leurs marionnettes autochtones du CNT qui ne représentent rien, qui sont complètement discrédités aux yeux de l’écrasante majorité du peuple libyen et qui regroupent des opportunistes, des arrivistes et des affairistes de tout poil.

Pour avoir une vue différente de ce qui se dit dans les mass media atlantistes et pour mieux comprendre la psychologie du peuple libyen, je ne saurais que conseiller la lecture des analyses pertinentes de Franklin Lamb dont voici les liens :

http://www.counterpunch.org/lamb08222011.html

http://www.counterpunch.org/lamb08192011.html

http://www.counterpunch.org/lamb08182011.html

FAOUZI ELMIR

Mots-clés : Libye, guerre, propagande

Après l’Irak, la Libye recolonisée ?

août 22, 2011

Après l’Irak, la Libye recolonisée ?
Lundi le 22 août 2011

Pour commencer cet article, je voudrais m’associer aux animateurs du Réeau Voltaire pour exprimer mes vives inquiétéudes face aux menaces de mort proférées contre Thierry Meyssan Président fondateur du célèbre site et contre Mahdi Darius Nazemroaya, chercheur associé du centre for Resarch on Globalization.( http://www.voltairenet.org/fr)

A en croire les images diffusées en boucle et sur les sites internet des mass media asservies en Europe, aux Etats-Unis et surtout leur clone arabe, la chaîne qatariote, Al-Jazeera, les « révolutionnaires » libyens arrivent enfin à Tripoli mettant fin à 42 ans de règne du colonel Khadaffi et annonçant une « nouvelle ère » avec l’édification d’un « Etat islamique modéré ». Les images montrées par des media et une presse tenus en laisse par les pays agressurs de la coalition impérialiste, de « révolutionnaires » libyens en liesse sont en réalité des images bidonnées pour le besoin de la cause car on a du mal à croire que ce sont quelques pantins et quelques marionnettes financés et manipulées par leurs maîtres à Washington, à Londres, à Paris ou à Berlin qui ont réussi à entrer à Tripoli, à fêter leur « victoire » et à occuper quelques quartiers de la ville. Ce qui s’est réellement passé depuis samedi soir, et Thierry Meyssan l’explique bien dans ses deux derniersartiles datés du Samedi 20 août et de ce lundi matin, ce sont des opérations militaires de dbarquement menées essentiellement par les forces de l’OTAN qui ont ené une offensive de grande ampleur, par air, mer et sol aidés par leurs marionnettes autochtones, le CNT et ses soi-disant combattants. (http://www.voltairenet.org/Carnage-de-l-OTAN-a-Tripoli. Les responsables de l’OTAN et ceux des pays participant dans l’agression contre le peuple libyen savent pertineent que le colonel Kaddafi n’a jaaisété aussi populaire que depuis qu’ils ont commencé à bombarder les populations civiles au ois de mars dernier. C’est pourquoi, ayant perdu tout espoir de déloger le colonel Kaddafi avec l’aide de leurs pantins autochtones, les pays impérialistes et leur bras armé, l’OTAN, ont changé de tactique en optant acrrément pour un engagement direct de leurs forces spéciales sur le terrain comme l’explique fort justement Thierry Meyssan.

Après l’occupation de l’Afghanistan et de l’Irak par l’iéprialsieaéricain et ses satellites, aujourd’hui c’est la Libye qui est en train d’être recolonisée, avec toujours à la clé le pillage du pétrole et de mettre des pantins locaux qui ont la charge de protéger les intérêts de leur maître et de leurs commanditaires en Occident. Aujourd’hui, avec le recul, la volonté de recoloniser la Libye pour faire main basse sur son pétrole remonte non pas au début des événements en Libye ais bien avant avec des plans de débarquement et d’occupation d’une partie du territoire libyen, sur tout sa partie abritant les puits de pétrole. http://www.voltairenet.org/Washington-planifie-une-occupation Alors que les opérations militaires ne sont pas encore terminées en Libye que les compagnies pétrolières des pays impérialistes comment à se disputer sur le partage du gâteau. La compagnie italienne qui s’occupe aujourd’hui de la production du pétrole en Libye, ENI, lutte pour garder le gros morceau du gâteau qui est également convoité par d’autres compagnies comme la compagnie nationale du pétrole de Qatar, des compagnies européennes et américaines, BP, Shell, Total etc. Il faut rappeler que la Libye produit actuellement 1,6 million de barils par jour et ses réserves sont estimés à 80 ans. Avec les événements libyens et la guerre impérialiste qui s’y déroule actuelle pour le contrôle des ressources des pays sirués à la périphérie, on se croit à la veille de la Première Guerre mondiale et à ce propos, on peut dire que la théorie léniniste de l’impérialisme n’a pas pris une seule ride depuis cent ans.

Vu l’histoire de la Libye et sa lutte héroîque non seulement italienne aussi contre l’empire Ottoman, le peuple libyen va-t-il accepter que son pays soit recolonisé une fois de plus ? L’histoire le dira.

FAOUZI ELMIR

Mots-clés : Libye, guerre,